Skip to main content

Une nouvelle mesure de la loi ÉGalim entre en vigueur au 1er janvier 2022

Une nouvelle mesure de la loi ÉGalim entre en vigueur au 1er janvier 2022

Par | Non classé

L’une des mesures phares de la loi EGalim promulguée en novembre 2018 entre en application au 1er janvier 2022. Depuis plusieurs mois déjà, la restauration collective prépare cette mise en œuvre qui modifie nos conditions d’approvisionnements et la contractualisation des relations avec nos clients comme avec nos fournisseurs.

Décryptons ce qui change dans la restauration collective 

L’intention de la loi ‘pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine, durable et accessible à tous’, plus connue sous l’appellation de loi EGalim, est d’assurer aux agriculteurs une juste rémunération de leur activité. Dans le même temps, EGalim vise à stimuler la montée en qualité des menus de la restauration collective.

Les nouvelles mesures induites au 1er janvier 2022 ont un impact sur la restauration des crèches, des écoles, des centres hospitaliers, des universités ou encore des EHPAD… Tous les établissements sont tenus de proposer des menus composés à 50 % de produits dits « de qualité tet durables » (Label Rouge, AOC, AOP, IGP, HVE, etc.), dont au moins 20 % sont issus de l’agriculture biologique.

Avec la loi EGalim, mais aussi la loi Agec (pour en finir avec le plastique à usage unique) et la loi Climat et Résilience d’août 2021 (pour accélérer la transition écologique de notre société), c’est toute l’organisation de nos cuisines qui évolue, notamment sur le plan des approvisionnements alimentaires, des conditionnements et de la gestion de la surproduction. Des évolutions favorables à la qualité dans l’assiette, qui nécessitent toutefois d’importantes adaptations logistiques et économiques.

Exemples sur le terrain.

Témoignage 3 Sogirest

Mr David BARBOSA, Directeur Sogirest

Sogirest, en phase avec les demandes de ses clients partenaires

« Dans le Centre de la France, Sogirest assure 10 000 repas quotidiens à partir de ses deux cuisines centrales. Depuis le premier trimestre 2020, nous avons mis en place une uniformisation de la production des repas scolaires afin de respecter les préconisations de la Loi Egalim. Nos clients partenaires sont réceptifs à nos initiatives. Ils sont très attentifs à la qualité alimentaire et mobilisés en faveur de l’environnement, et nous veillons à leur apporter le meilleur service. Ainsi, nous avons installé des tables de tri dans plusieurs établissements scolaires.

Concernant les évolutions à venir pour 2022, nous prévoyons d’adopter une nouvelle solution de barquettes biodégradables avec une évolution des matrices de nos machines de conditionnement.